cha jisun ♡ and the universe said “i love you”



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI:
http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | 
 

 cha jisun ♡ and the universe said “i love you”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Cha Jisun
casse-burnes de luxe
Messages : 19
Inscription : 24/11/2014

Âge : 21 Sexe : Féminin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Sujet: cha jisun ♡ and the universe said “i love you”   
POSTE LE: Lun 24 Nov - 21:17
cha jisun
ft. park soo young - joy (red velvet)




" WHEN LIFE GETS HARDER,
YOU MUST HAVE JUST LEVELED UP"
nom & prénom cha jisun surnom sunny âge & sexe 17 ans. biologiquement parlant, elle est de sexe masculin, mais elle vit sa vie en tant que femme date & lieu de naissance le 3 septembre 1997 à busan nationalité sud-coréenne sexualité lesbienne asexuelle côté coeur célibataire finances dans la moyenne emploi ou études lycéenne, travaille à mangosix secret  elle est transgenre et a fui son domicile à treize ans pour vivre sa vie comme elle le voulait. ce n'est pas vraiment un secret vu qu'elle ne cache pas son identité caractère déterminée – positive – attachante – jalouse – possessive - impulsive type de personnage inventé groupe désiré future



7 péchés capitauxenvie
★★★★
avarice
★★★★★
luxure
★★★★★
orgueil
★★★★
gourmandise
★★★★★
paresse
★★★★★
colère
★★★★

tell me a story
Elle pose sa pièce d'identité sur le comptoir avec embarras. L'homme assis en face d'elle examine l'objet, la regarde, puis la carte, puis elle, puis encore la carte. Il plisse les yeux, s'approche un peu, la dévisage, et même si elle est au bord du malaise elle comprend parfaitement pourquoi il fait ça : la photo imprimée sur la carte lui ressemble à peine, et le garçon qui figure dessus n'existe plus que dans les documents légaux.

Elle est née en 1997 à Busan dans une famille plutôt aisée. Les parents avaient prénommé le bébé Ji Seok ; très masculin comme prénom, ce qui est tout à fait normal car le nouveau-né était de sexe masculin. Elle grandit comme ça, d'ailleurs, comme le premier garçon de la famille. On avait peint sa chambre en bleu, offert une tonne de jouets robots et G.I. Joe et fait jouer à tous les sports dont elle se fichait merveilleusement. Mais depuis son plus jeune âge, elle avait réfuté ces activités, car elle sentait qu'elles n'étaient pas faites pour elle. Les jouets de sa grande-sœur lui faisaient beaucoup plus envie et elle avait souvent voulu s'aventurer dans la garde-robe de sa mère, dont les belles robes l'éblouissaient tant. Au début, on crut juste qu'elle était curieuse, comme tout enfant de son âge, que c'était une obsession stupide qui lui passerait rapidement, mais en vérité elle se sentait très mal dans sa peau. Lorsqu'elle se regardait dans le miroir, toute nue, elle était prise d'un effroi horrible ; pas parce qu'elle était complexée, mais parce qu'elle ne se reconnaissait pas.

Sa famille avait toujours su qu'elle était différente. Elle était trop calme, trop sensible, trop douce, alors qu'un gamin de son âge est censé être une vraie terreur. Pourtant, on tentait tout de même de "corriger" son comportement et ses manières qu'ils trouvaient trop féminines pour un garçon de son âge (à l'école, on l'appelait même "Ji Seok la fifille" et autres railleries du genre). Elle, tout ce qu'elle voulait qu'on lui corrige, c'était ce corps affreux qui ne lui appartenait pas. Elle était une fille et elle en était certaine, mais son apparence ne cessait d'affirmer le contraire. Qu'était-elle vraiment ?
Ce n'est qu'à dix ans qu'elle trouva une réponse à cette question. En fouillant sur le net, elle tomba sur le terme "transgenre". Un après-midi passé à faire des recherches suffit à lui expliquer son identité et effacer la confusion qui planait autour de cette dernière depuis tant d'années, et sans plus attendre elle nettoya l'historique et prit son vélo jusqu'au magasin de déguisement le plus près. Elle en revint avec une perruque de qualité quasi-vomitive, vola une robe et du maquillage à sa sœur et passa le reste de la journée à se faire belle, et le résultat changea sa vie : dans le miroir, n'importe qui verrait un cosplay raté de Madonna. Elle, elle voyait enfin la personne qu'elle était vraiment.

Les quatre années qui suivirent furent tout de même les plus infernales de sa vie. Lorsqu'elle avait annoncé la nouvelle à ses parents, elle s'attendait à beaucoup d'opposition, mais pas à une réaction aussi violente. Son père lui avait foutu une claque monumentale et sa mère avait fondu en larmes et s'était enfermée pour le reste de la soirée. Sa sœur, elle, ne voulut rien dire d'autre que « T'es complètement taré, petit frère ». Le petit frère en question s'enferma à son tour dans sa chambre et passa la nuit à pleurer dans sa perruque.
Le lendemain, ni les années d'après, elle ne reparla pas de ce sujet. Elle commença à se distancer de sa famille, fuguant de temps à autres, et fit occasionnellement semblant de s'intéresser au foot et aux voitures pour qu'on lui foute la paix. Elle savait toujours qui elle était, pourtant : elle s'appelait Jisun, et rien au monde ne changerait ça.

Ses amis les plus proches l'appelaient par le prénom qu'elle s'était choisi, et ils étaient les seuls avec qui elle pouvait exprimer librement son identité. Eux et sa prof préférée qui s’était rendu compte de son bouleversement et l’avait poussé à tout lui raconter ; elle s’était tout de suite montrée très compréhensive, et la petite Jisun avait enfin quelqu’un sur qui compter. C’était elle qui lui procurait les traitements hormonaux nécessaires mais aussi qui lui servait d’énorme soutien moral, elle qui croyait depuis son coming-out raté ne plus avoir de famille. Ce qui était un peu le cas ; même si Mademoiselle Seo était toujours là pour l’épauler, ses parents refusaient d’ouvrir leurs esprits et rien ne semblait vouloir leur faire changer d’avis. La situation familiale devenait insoutenable ; Jisun se sentait presque plus mal à la maison que dans son propre corps, et à treize ans elle décida que c’en était assez. Son sac sur le dos, une lettre laissée à sa prof, et son vélo et elle partaient en direction de Séoul.
Au vu de son âge, les services sociaux ne lui fichèrent pas la paix, et elle n’hésita d’ailleurs pas à comparaître devant un juge pour se séparer légalement de ses parents et avoir mademoiselle Seo comme tuteur légal, elle qui avait rejoint la capitale presque aussitôt après avoir lu la lettre de Jisun et avait quasiment secoué toute la ville pour la retrouver. L’effort en valait largement la chandelle, cependant ; la jeune fille pouvait enfin vivre sa vie comme elle le sentait, et c’était tout ce dont elle avait toujours rêvé.


~


behind the screen
moi c'est minori et je vous empapaoute tous ♥ bon jespère que j'ai le droit quand même c'est la première fois que je fais un dc sans demander #délinquance

Code:
aidez-nous pour le bottin des avatars, s'il vous plait ! ♥
▸ [color=tomato]park soo young - joy (red velvet)[/color] » cha jisun





Revenir en haut Aller en bas


Min Sae Ra
magicarp ultime
Messages : 369
Inscription : 02/11/2014
#AGARU
Âge : 28 Sexe : Féminin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://laadysworld.tumblr.com

Sujet: Re: cha jisun ♡ and the universe said “i love you”   
POSTE LE: Lun 24 Nov - 21:37
OMG. Je suis amoureuse.

Ton perso et ton histoire sont trop originaux

J'adore, j'adhère et valide

Welcomeuh back.


i wanna be myself ☂️ even though they call me bad girl, i just reply ‘so what?’ I just puff out my chest. this is my lifestyle and no one else’s. i’ll see it through until the end. how can I feel? how can I see? with my own hands and eye. how can I love? I would never know how to love myself my own voice and name ► hellsangels.