Confessions Intimes



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI:
http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | 
 

 Confessions Intimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Min Sae Ra
magicarp ultime
Messages : 369
Inscription : 02/11/2014
#AGARU
Âge : 28 Sexe : Féminin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://laadysworld.tumblr.com

Sujet: Confessions Intimes   
POSTE LE: Ven 7 Nov - 20:23

Taeho Ҩ Mira



 Ҩ You can trust me  




J'écoutais ces clients parler toujours et encore de leur petit projet d'avenir. Être architecte, ce n'est pas de tout repos. Particulièrement quand vous devait dessiner des plans pour des clients à l'imagination assez... Tordue. Mais en faisant ce que je fais, en ouvrant ma propre entreprise j'ai accepté ces compromis. Enfin bon, je fermais la porte de mon atelier, m'étirant d'un geste las. Je m'apprêtais à rentrer chez moi comme d'habitude en priant pour attraper un taxi afin de ne pas connaître à nouveau l'horreur des transports en commun. Je vous assure que c'est quasiment devenue mon cauchemar. Aish, j'aimerais tellement pouvoir conduire une voiture aussi bien qu'avant. Mais, bon, il faut croire que je ne suis qu'une trouillarde, n'étant pas prête à faire face à ses plus grands démons. Irrécupérable. Ma pochette à esquisses sous de bras, je commençais à scruter à gauche, à droite espérant voir une de ces voitures habillée de cette luminescente et ma prière fut bien entendue. Pas de métro ce soir.


**********


Je venais dans mon appartement, comme à son habitude si silencieux et morbide. Je ne me faisais plus attendre avant de balancer mes affaires encombrante sur mon canapé, m'autorisant de prendre une bonne douche après cette rude journée et adopter une tenue mille fois plus confortable que mes talons hauts. Une fois tout cela finit, je me dirigeais dans mon bureau, afin de terminer un de mes nombreux plans. J'aurais voulu faire comme tout le monde. Aller me coucher et profiter d'une bonne nuit de sommeil avant de vivre une autre journée semblable à la veille, cependant, ça fait deux ans que je suis privée de sommeil, depuis ce fameux jour. Une autre de mes punitions j'ai envie de dire.

Armée de mes crayons et de mes règles, je faisais ce que je réussissais de mieux dans ma vie : dessiner. L'une des rares choses qui me permettait de ne pas devenir complètement folle. Soudainement, j'entendis la sonnette de ma porte retentir. J'arquais un sourcil observant l'heure affichée sur mon téléphone. Qui pouvait bien venir me voir à une heure aussi tardive ? J'abandonnais tout ce que je faisais pour aller résoudre ce mystère. J'ouvris la porte et, bien sûr, je ne cachais pas ma surprise à la vue  mon visiteur de la nuit.


« Tae Ho ? »

Sans perdre une seconde, je m'empressais dans l'attirer dans mon appartement, l'invitant à s'installer dans mon salon... Salon qui n'était aussi ordonnée que je le souhaitais à ce moment. D'un petit air timide, je me frottais la nuque, continuant d'une voix calme.

« Excuse moi de ce désordre. Je m'attendais à recevoir quelqu'un ce soir. »

Aish, moi et mon côté bordélique, on ne me refait pas. C'est la première fois qu'il venait chez moi il me semble alors comme première impression. Je ramassais tout mon bric-à-brac avant de l'inviter à s'installer sur le canapé. J'allais ensuite balancer tout ceci dans ma pièce intime. Je retournais auprès de mon ami, lui adressant un sincère sourire.

« Tu veux quelque chose à boire ou ça ira ? »

Bien sûr, j'en n'oubliais pas les bonnes manières après tout. Je m'approchais à nouveau du jeune homme, un sentiment melancolie et d'empathie à son égard

« Qu'est-ce qu'il se passe ? Tu as un problème ? Quelque chose ne va pas ? »

Je sais que cela était loin d'être une visite de courtoisie. Quelque chose clochait... J'ai toujours dit à Tae qu'il pouvait compter sur moi, que ce soit de jour ou de nuit. Je ne m'attendais pas à ce qu'il prenne cela au pied de la lettre. Enfin, ce n'était pas le problème. Il avait quelque chose et, sur le moment je ne pouvais pas m'empêcher de m'inquiéter.

son appartement


fiche de © century sex



i wanna be myself ☂️ even though they call me bad girl, i just reply ‘so what?’ I just puff out my chest. this is my lifestyle and no one else’s. i’ll see it through until the end. how can I feel? how can I see? with my own hands and eye. how can I love? I would never know how to love myself my own voice and name ► hellsangels.