im juno ≈ welcome to club swag 24h.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
L'AVENTURE CONTINUE ICI:
http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | 
 

 im juno ≈ welcome to club swag 24h.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Im Juno
petit suisse à la fraise
Messages : 449
Inscription : 25/09/2014

Âge : 22 Sexe : Masculin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://bwi-art.tumblr.com/

Sujet: im juno ≈ welcome to club swag 24h.   
POSTE LE: Mar 30 Sep - 0:21
im juno
ft. kim tae hyung




" i'm 미치
as f*ck "
nom & prénom im juno surnom juny, zuny âge & sexe 19 ans, possède un pénis (en acier renforcé) date & lieu de naissance 30 décembre 1995, à busan en corée du sud nationalité coréen pur-sang sexualité ouvert d'esprit côté coeur seul, forever finances modestes emploi ou études étudiant en art & littérature secret hacker sur internet caractère impatient, susceptible, impulsif, honnête, loyal, téméraire type de personnage inventé groupe désiré present.



7 péchés capitauxenvie
★★★★★
avarice
★★★★
luxure
★★★★
orgueil
★★★★
gourmandise
★★★★★
paresse
★★★★★
colère
★★★★★

tell me a story
« Le prodige et le monstre ont les mêmes racines.  »
Être né avec une tête de con et un cerveau sur-développé, ce n'est pas facile à vivre tout les jours. Papa disait que c'était parce que j'avais une famille qui sortait du commun, j'avais eu une maturité précoce, c'est pour ça que j'étais en avance sur les autres petits garçons à l'école. Je n'étais pas d'accord. Pour moi c'est bizarre d'avoir une maman, et quand tout le monde me demandait où était ma maman et ce qu'elle faisait de sa vie, je les regardais d'un air tout d'abord surpris d'une telle question étrange, puis je souriait et je ne répondais rien. Je n'avais pas de maman, mais j'avais deux papas. Pendant longtemps, ne comprenant pas pourquoi je n'en avais pas une moi aussi, j'étais parfois jaloux de la normalité des familles des autres, mais j'ai très vite compris que moi aussi j'étais très chanceux d'avoir deux papas comme les miens. Je n'avais pas non plus compris pourquoi je ne devais jamais en parler autour de moi, je devais dire qu'un de mes papa était une maman pour ne pas avoir "de problèmes" comme ils me le conseillaient, et je suivais naïvement leur conseils.

C'est à la primaire que j'ai commencé à comprendre pourquoi mes papas ne voulaient pas que j'en parle: deux parents homosexuels qui élèvent un petit garçon, c'est très choquant pour le reste du monde et les critiques, les jugements sont très dures à entendre. Ils voulaient m'épargner, j'étais reconnaissant dans un sens mais... Je n'avais pas non plus envie de le cacher éternellement, j'étais fier de mes papas et j'avais envie de pouvoir le dire à tout le monde. "C'est mes papas, ils sont formidables, tu as vu?" Mais je suis très intelligent et je suis aussi un garçon malin et futé, je savais que ça ne serait pas possible. Mais mes parents m'aimaient beaucoup, j'ai toujours été très attiré par les jeux-vidéos. Mes papas me gâtaient quand j'étais petit, parce que je suis enfant unique. Je me suis souvent demandé qui peut être ma vraie maman, ma mère biologique, celle qui m'a seulement donné la vie. Mon papa disait que c'était une dame honorable et qu'un jour peut-être je la rencontrerais, je n'ai qu'une très vieille photo d'elle et tout ce que je sais c'est qu'elle est peintre et professeur d'Arts. J'ai donc tout de même hérité quelque chose de ma mère biologique: j'ai une grande créativité dans le domaine du dessin.

Je n'ai jamais vraiment aimé l'école: une vraie perte de temps pour un garçon comme moi. Je n'écoutais rien en cours, j'étais dissipé et je ne faisais que de dormir par pur ennui, et malgré tout j'avais les meilleures notes de ma classe. A cause de ça, j'ai souvent été jalousé et mis à part par les autres, ça ne me posait pas vraiment de problème. J'ai toujours eu du mal à m'intégrer, bien qu'à la maternelle et à la primaire ça ne se voyait pas autant, au collège ça s'est dupliqué. Je restais dans mon coin, isolé. C'était volontaire, je n'arrivais jamais à m'intégrer parce que personne ne comprenait qui j'étais. Je me suis renfermé dans le monde du jeu-vidéo, des mangas, des animés, et j'ai commencé à oublier ce qu'était une vie sociale digne de ce noms: je n'avais que des amitiés virtuelles. Je suis débrouillard et solitaire, après tout... Sans doute trop intelligent pour être compris de la plupart des gens, et surtout après que des rumeurs commencèrent à sortir sur mes papas.

Le calvaire commençait alors, les moqueries, et les regards jugeant mes moindre faits et gestes. Au début je n'y prêtais pas attention, ils ne m'atteignaient pas, j'arrivais à me contrôler... Mais plus le temps passait moins le contrôle sur moi-même était efficace, je ne disait rien à mes papas, ils ne devaient pas savoir... J'essayais de me contenir mais ce fut plus fort que moi, une petite bande - toujours la même - m'emmerdait toujours et cette fois, en quatrième, avait été la dernière. Ma colère était si grande que j'avais lâché toute ma déferlante de rage sur eux, ils étaient trois, j'étais amoché mais... J'avais réussi à leurs boucler le clapet après un an à fermer ma gueule, à tout prendre sur moi. J'avais bien sûr été convoqué par le lycée, mon papa aussi et j'avais presque été exclu de mon collège. Mes parents savaient, mais ils ne m'avaient jamais reproché d'avoir cédé à la violence. Ils savaient sans doute que j'étais jeune, que c'était la première fois que je m'y confrontais et que cela avait été difficile pour moi... J'ai tout de même culpabilisé de leur avoir causé du tord.

Cette image de bad boy plaisait à beaucoup de filles, et j'en profitait clairement, quitte à attiser encore plus les jaloux. On continuait de se moquer de moi, malgré tout, au collège puis à mon unique année au lycée de Busan. Il m'arrivait de céder à la violence, mais c'était en dehors de l'établissement scolaire, de sorte à ce que personne ne le sache - excepté les blessures apparentes sur mon visage qui pouvaient parfois être visible. Je suis violent, et depuis que je suis lycéen, j'ai décidé de prendre la vie comme un jeu-vidéo, où les lâches se font fusiller les premiers. Seuls les plus forts peuvent s'en sortir, et j'avais les atouts pour gagner le game. J'ai commencé à me venger en hackant les comptes de mes ennemis sur les réseaux sociaux, à divulguer des conversations, des informations compromettantes et tout ça sous le pseudo de Zuny. Je leurs causaient du tord autant qu'ils m'en faisaient, mes facultés en hack se sont améliorés progressivement... Et aujourd'hui, il m'arrive de faire ce que personne ne peut imaginer, mettant les autorités à rude épreuve. Mes papas n'en sauront rien, promis.

Je suis à Séoul depuis deux ans, j'ai décidé de changer de lycée et de prendre l'excuse de viser plus haut pour partir, j'ai quitté ma ville natale de Busan - merci mon joli accent dont tout le monde se moque d'ailleurs - pour la capitale et faire des études en Arts, mais aussi pour remonter la trace de ma mère biologique et la retrouver, je veux au moins savoir qui elle est et pouvoir lui parler. Je travaille à temps-partiel dans un petit bar, j'étudie peu, je joue beaucoup, j'ai un colocataire qui ne pose pas de question, et je hack discrètement pour le compte de "clients" .... Je suis une sorte de Jigoku Shojo du net, vous voyez?

~


behind the screen
présentez vous,  en quelques lignes ici. vous êtes libre de nous indiquer votre pseudo ou non, le plus important c'est votre personnage (car ici on ne rp pas en fonction des joueurs derrière leurs écrans) si jamais vous aimez particulièrement quelque chose ou inversement, vous pouvez aussi nous le dire ici.

Code:
aidez-nous pour le bottin des avatars, s'il vous plait ! ♥
■ nom prénom (groupe) ❖ [i]pseudo[/i]


man i'm everywhere like oxygen, i'm sorry but even your ex is my fangirl. stop talking shit like you know this shit, i don’t need your feedback, honestly. the only thing you did to me is judge me with a click of your mouse.
(c) crackle bones



Revenir en haut Aller en bas


Ahn Reagan
petit sumo en mousse
Messages : 460
Inscription : 25/09/2014

Âge : 23 Sexe : Masculin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://zesugar.tumblr.com/

Sujet: Re: im juno ≈ welcome to club swag 24h.   
POSTE LE: Ven 10 Oct - 23:53
:lol:

OUTAI PAPI OUTAI OUTAI PAPI OUTAI

kiss, luv, flex primpenelle ♥️



Revenir en haut Aller en bas


Im Juno
petit suisse à la fraise
Messages : 449
Inscription : 25/09/2014

Âge : 22 Sexe : Masculin

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://bwi-art.tumblr.com/

Sujet: Re: im juno ≈ welcome to club swag 24h.   
POSTE LE: Ven 10 Oct - 23:57
ftg gitan et astique ma banane :pervers:


man i'm everywhere like oxygen, i'm sorry but even your ex is my fangirl. stop talking shit like you know this shit, i don’t need your feedback, honestly. the only thing you did to me is judge me with a click of your mouse.
(c) crackle bones



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




Sujet: Re: im juno ≈ welcome to club swag 24h.   
POSTE LE:



Revenir en haut Aller en bas
 

im juno ≈ welcome to club swag 24h.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FALSE HOPE :: u'r good :: in the present-
nouveautés
08.11.14 • version 2 ft. jung krystal + inauguration du 1er évènement du forum
02.11.14 • ouverture officielle du forum
30.10.14 • version 1 ft. exo ot12
29.10.14 • préouverture du forum
tu peux pas test!
ahn reagan et im juno sont les meilleurs rpgistes du mois. ils ont postés une quarantaine de posts rp en deux semaines. allez leurs niquer leurs mères à ces fdp.